NATION TEMPLIÈRE

Your Title Goes Here

.

17/10/2019: attaque de la Turquie sur les Kurdes syriens, le président Bonsi s’exprime: “La situation peut devenir tragique, car la NATO se trouve maintenant à la croisée des chemins”

Le Président Bonsi dresse le bilan de l’attaque turque contre les Kurdes syriens:

“L’assaut d’Erdogan contre les Kurdes syriens pourrait avoir des répercussions sur toute la scène internationale.

J’ai déjà souligné l’embarras des États-Unis, de la Russie et de l’UE dans cette affaire, mais le problème est encore plus grave et pourrait conduire à une situation à la fois tragique et paradoxale.

La Turquie fait partie de la NATO depuis 1952.

Si la Syrie devait intervenir militairement contre la Turquie – que, rappelons-le, n’a pas attaqué la Syrie, mais les Kurdes syriens, considérés par Erdogan comme des terroristes – il prendra effet automatiquement le casus foederis prévu à l’art. 5 du Traité de l’Atlantique Nord. identifié avec le sigle NATO, créé le 4 avril 1949.

L’article 5 stipule: Les parties conviennent qu’une attaque armée contre l’une ou plusieurs d’entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d’elles, dans l’exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d’accord avec les autres parties, telle action qu’elle jugera nécessaire, y compris l’emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l’Atlantique Nord.

Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de Sécurité.

Ces mesures prendront fin quand le Conseil de Sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales.

Par conséquent, les États qui condamnent fermement l’attaque de la Turquie aujourd’hui pourraient se retrouver demain aux prises avec des Kurdes syriens et syriens aux côtés d’Erdogan.

À ce stade, il existe cinq scénarios possibles.

Le premier scénario est celui que tout le monde espère, à savoir qu’Erdogan suspend toute action de guerre contre les Kurdes syriens sans faire de demandes; cependant, cette hypothèse est difficile à réaliser car la Turquie ne veut plus de réfugiés syriens.

Le deuxième scénario, qui est également souhaitable, prévoit que les Kurdes syriens déposent les armes et acceptent de s’installer ailleurs pour faire de la place dans leur région aux réfugiés syriens; ce scénario est également improbable car les Kurdes syriens luttent depuis des années pour obtenir un territoire.

Le troisième scénario est celui que j’ai mentionné ci-dessus, à savoir celui dans lequel l’alliance de la NATO combat les Kurdes syriens et la Sycrie; et acte pourrait avoir des conséquences très dangereuses car une attaque de la NATO sur la Syrie pourrait déclencher la réaction de Putin, l’allié historique d’Assad.

Le quatrième scénario implique l’expulsion de la Turquie de la NATO, avec la réaction inévitable d’Erdogan, qui chercherait immédiatement de nouveaux alliés pour se venger.

Le cinquième scénario est celui qui, une fois de plus, mettrait l’UE à genoux; en fait, l’UE devrait accepter trois millions et demi de réfugiés syriens en Europe, avec des conséquences qu’il vaut mieux ne pas assumer.

C’est le statu quo de cette guerre absurde qui, de toute façon, n’aura certainement pas de gagnants, mais seulement une défaite.

Au milieu de cette situation absurde, l’ONU est visiblement silencieuse, démontrant encore une fois son inutilité”.

DEMANDEZ LA NATIONALITE DE LA
NATION TEMPLIER

Cliquez ici et remplissez le formulaire  

INSCRIVEZ-VOUS

nazione templare

 

Questo sito è stato creato in modo