NATION TEMPLIÈRE

.

.

12/06/2020: Journée mondiale contre l’exploitation du travail des enfants, le Président Bonsi “nous devons agir dans le monde entier, les enfants ne se touchent pas”

En 2002, l’Organisation internationale du travail (OIT) a appelé la Journée mondiale contre le travail des enfants pour attirer l’attention sur le phénomène mondial des enfants victimes du travail forcé.

On estime que plus de 168 millions d’enfants dans le monde sont victimes du travail forcé des enfants“, -a déclaré le Président Bonsi-.

On a calculé que dans certains des pays les plus pauvres du monde, un enfant sur quatre est pris au piège dans une vie de privation totale de la loi.

L’Afrique subsaharienne occupe la première place, mais l’Afrique n’est pas le seul continent impliqué dans cette horreur qui ne s’arrête pas, mais s’aggrave.

L’Asie, la région du Pacifique, l’Amérique latine et les Caraïbes ne sont que quelques-uns des domaines où le triste phénomène sévit.

Ici, les enfants sont employés dans diverses formes de travail à risque, en contact avec des produits chimiques et des pesticides agricoles ou avec des machines dangereuses.

Dans les métropoles asiatiques, latino-américaines et africaines, les enfants sont de plus en plus habitués à collecter les déchets à recycler.

Les pires formes d’exploitation des enfants comprennent également l’exploitation sexuelle, la vente d’organes et la vente d’enfants à des fins purement commerciales.

Ce sont des atrocités qui doivent disparaître.

J’espère que les institutions internationales et les différents États décident de prendre des mesures concrètes.

Une action urgente est nécessaire, en particulier dans les zones touchées par les conflits et les catastrophes, car les guerres et les catastrophes naturelles ont un impact catastrophique sur les enfants qui sont immédiatement recrutés pour endiguer l’effondrement économique et permettre aux communautés à genoux de survivre au moins.

Tout cela est monstrueux.

Protester n’est d’aucune utilité, nous devons agir immédiatement et sans délai.

Nous l’avons dit à maintes reprises et nous le répéterons toujours: les enfants ne se touchent pas et celui qui le fait est notre ennemi”.

DEMANDEZ LA NATIONALITE DE LA
NATION TEMPLIER

Cliquez ici et remplissez le formulaire  

INSCRIVEZ-VOUS

nazione templare

 

Questo sito è stato creato in modo